1940-1945, années érotiques. Vichy ou les infortunes de la vertu

Travail, Famille, Patrie. Lorsqu’on regarde la vie de la France occupÈe sous le prisme de la sexualitÈ, que reste-t-il de ce triptyque qui devait symboliser la ” RÈvolution nationale ” ? Rien, en vÈritÈ. Ou plutÙt une incroyable somme de contradictions. La premiËre divise les Èquipes dirigeantes de Vichy. Deux courants ne cessent de s’y affronter : d’un cÙtÈ, la droite conservatrice et clÈricale dÈsireuse d’en finir avec la dÈmocratie rÈpublicaine ; de l’autre, un courant fasciste fascinÈ par le modËle allemand, souvent encadrÈ par des personnalitÈs venues de la gauche socialiste et communiste. L’ordre moral des premiers ne parvient pas ‡ cohabiter avec l’ordre viril des seconds. Contradiction aussi entre une France vaincue et humiliÈe, que les discours officiels invitent ‡ la pÈnitence, et le dÈveloppement d’une sexualitÈ de guerre marquÈe par des dÈbordements en tous genres et le go˚t pour la fÍte, en particulier ‡ Paris et ‡ Vichy. Dressant une fresque magistrale, qui couvre aussi bien l’histoire politique, littÈraire, cinÈmatographique que la chanson, la mode ou les faits divers, le journaliste et politologue Patrick Buisson, directeur de la chaÓne Histoire, rÈvËle la face cachÈe de l’Occupation dans une enquÍte sans prÈcÈdent, o˘ l’anecdote le dispute ‡ la rÈvÈlation, et qui justifie une relecture vertigineuse de cette pÈriode.

Text: Buisson Patrick. cm 15,5×24; pp. 576; BW ills.; paperback. Publisher: Albin Michel, Paris, 2008.

ISBN: 9782226183941| 2226183949

ID: 14383

Product Description

Travail, Famille, Patrie. Lorsqu’on regarde la vie de la France occupÈe sous le prisme de la sexualitÈ, que reste-t-il de ce triptyque qui devait symboliser la ” RÈvolution nationale ” ? Rien, en vÈritÈ. Ou plutÙt une incroyable somme de contradictions. La premiËre divise les Èquipes dirigeantes de Vichy. Deux courants ne cessent de s’y affronter : d’un cÙtÈ, la droite conservatrice et clÈricale dÈsireuse d’en finir avec la dÈmocratie rÈpublicaine ; de l’autre, un courant fasciste fascinÈ par le modËle allemand, souvent encadrÈ par des personnalitÈs venues de la gauche socialiste et communiste. L’ordre moral des premiers ne parvient pas ‡ cohabiter avec l’ordre viril des seconds. Contradiction aussi entre une France vaincue et humiliÈe, que les discours officiels invitent ‡ la pÈnitence, et le dÈveloppement d’une sexualitÈ de guerre marquÈe par des dÈbordements en tous genres et le go˚t pour la fÍte, en particulier ‡ Paris et ‡ Vichy. Dressant une fresque magistrale, qui couvre aussi bien l’histoire politique, littÈraire, cinÈmatographique que la chanson, la mode ou les faits divers, le journaliste et politologue Patrick Buisson, directeur de la chaÓne Histoire, rÈvËle la face cachÈe de l’Occupation dans une enquÍte sans prÈcÈdent, o˘ l’anecdote le dispute ‡ la rÈvÈlation, et qui justifie une relecture vertigineuse de cette pÈriode.

×