Brancusi, film, photographie : Images sans fin

Sans doute le plus grand sculpteur du XXe siècle, Brancusi utilisa largement le film et la photographie dans les années 1920-30 ; non seulement pour documenter son oeuvre mais aussi la penser. En effet, ces images mettent en effet deux de ses caractères essentiels : les relations changeantes entre la sculpture, l’espace et la lumière, que l’appareil permet d’enregistrer, et les rapports d’une sculpture à l’autre, réunies dans un même cadrage. Outre les sculptures et l’atelier, on découvre l’artiste au travail, ses modèles et amis comme Man Ray, ainsi que d’étonnants autoportraits, études de matière et expérimentations photographiques. Les photogrammes et nombre de photographies sont ici publiés pour la première fois. L’impression en quadrichromie permet de rendre les diverses teintes des tirages noir et blanc originaux. Trois essais éclairent la notion transversale de reproduction, l’usage spécifique du cinéma et les liens de Brancusi avec Man Ray. Ils sont accompagnés d’un important appareil critique. Cet ensemble propose, à travers le prisme inédit de l’image, une vision nouvelle tout à la fois de l’homme, de l’artiste et de l’oeuvre.

Text: Bajac Quentin, Michaud Philippe-Alain et al. BW ills.; hardcover. Publisher: Le Point du Jour, Cherbourg-Octeville, 2011.

ISBN: 9782912132680 | 2912132681

ID: 13409

Product Description

Sans doute le plus grand sculpteur du XXe siècle, Brancusi utilisa largement le film et la photographie dans les années 1920-30 ; non seulement pour documenter son oeuvre mais aussi la penser. En effet, ces images mettent en effet deux de ses caractères essentiels : les relations changeantes entre la sculpture, l’espace et la lumière, que l’appareil permet d’enregistrer, et les rapports d’une sculpture à l’autre, réunies dans un même cadrage. Outre les sculptures et l’atelier, on découvre l’artiste au travail, ses modèles et amis comme Man Ray, ainsi que d’étonnants autoportraits, études de matière et expérimentations photographiques. Les photogrammes et nombre de photographies sont ici publiés pour la première fois. L’impression en quadrichromie permet de rendre les diverses teintes des tirages noir et blanc originaux. Trois essais éclairent la notion transversale de reproduction, l’usage spécifique du cinéma et les liens de Brancusi avec Man Ray. Ils sont accompagnés d’un important appareil critique. Cet ensemble propose, à travers le prisme inédit de l’image, une vision nouvelle tout à la fois de l’homme, de l’artiste et de l’oeuvre.