Fin de Copenhagen

Tirage limité à 200 exemplaires, celui-ci le n° 11 justifié et signé au crayon par Jorn et Debord. “La collaboration de Guy Debord à Fin de Copenhague, petit livre spontané fait en vingt-quatre heures, a été plutôt remarquée: les effets s’en sont répandus avec une étonnante vitesse, en quelques mois, parmi les spécialistes du livre d’art et de la typographie, en Amérique et en Europe. Ce rayonnement d’influence n’a pas cessé de s’enchaîner depuis” (Gérard Berréby Textes et documents situationnistes, 1957-1960. Paris: Allia, 2004, p. 96). Avec Mémoires, Fin de Copenhague peut être aujourd’hui considéré comme l’un des livres réellement révolutionnaires du vingtième siècle. Ils ne sont pas seulement les témoins de l’amitié entre les plus importants fondateurs de l’Internationale Situationniste mais ils annoncent déjà les futures interventions de ce groupe ultra-radical. “Debord et Jorn possèdent à un haut degré ce qui pour nous est l’essentiel, cette propension au génie qui emporte. Fin de Copenhague transperce l’instant et la durée en 1957: une onde nouvelle commence à courir” (Yves Peyré).

Text: Debord Guy. cm 20,5×28,5; paperback. Publisher: Édition Le Bauhaus Imaginiste, Copenhagen, 1957.

Request info
ID: 13129

Product Description

Tirage limité à 200 exemplaires, celui-ci le n° 11 justifié et signé au crayon par Jorn et Debord. “La collaboration de Guy Debord à Fin de Copenhague, petit livre spontané fait en vingt-quatre heures, a été plutôt remarquée: les effets s’en sont répandus avec une étonnante vitesse, en quelques mois, parmi les spécialistes du livre d’art et de la typographie, en Amérique et en Europe. Ce rayonnement d’influence n’a pas cessé de s’enchaîner depuis” (Gérard Berréby Textes et documents situationnistes, 1957-1960. Paris: Allia, 2004, p. 96). Avec Mémoires, Fin de Copenhague peut être aujourd’hui considéré comme l’un des livres réellement révolutionnaires du vingtième siècle. Ils ne sont pas seulement les témoins de l’amitié entre les plus importants fondateurs de l’Internationale Situationniste mais ils annoncent déjà les futures interventions de ce groupe ultra-radical. “Debord et Jorn possèdent à un haut degré ce qui pour nous est l’essentiel, cette propension au génie qui emporte. Fin de Copenhague transperce l’instant et la durée en 1957: une onde nouvelle commence à courir” (Yves Peyré).