Le livre et l’artiste

Le livre et l’artiste ? Vaste enjeu qui englobe une immense disparité de styles, d’histoires, de concepts, qui voient le jour depuis que ces ouvrages existent, car le livre fait par un artiste est au croisement entre l’univers du livre et celui des arts visuels. Cependant quoi de plus dissemblable qu’un ouvrage d’Edward Ruscha, tel que Twentysix Gasoline Stations et un autre d’Anselm Kiefer, Les Reines de France. Le premier est un tirage en offset, le second, un exemplaire unique. Ce sont pourtant deux livres d’artiste. Entre ces deux livres, il existe tout aussi bien des livres de deux pages, des ouvrages de vingt feuillets en sérigraphie, des ouvrages avec des textes, des ouvrages sans texte, etc. Les interventions du colloque, complémentaires ou parfois contradictoires, montrent le foisonnement esthétique, théorique, développé autour des artistes, quand ils se mettent à s’occuper de ce petit volume rectangulaire d’aspect anodin que l’on trouve le plus souvent sur les tables des librairies : le livre. Ce colloque met aussi en évidence la portée littéraire, artistique théorique de cette famille de livres, grâce à des spécialistes aux compétences variées : artistes, éditeurs, responsables de collections spécialisées, historiens et philosophes.

Text: Rochelle Mathieu, Peyré Yves et al. pp. 220; paperback. Publisher: Le mot et le reste, Marseille, 2007.

ISBN: 9782915378474| 2915378479

ID: 15739

Product Description

Le livre et l’artiste ? Vaste enjeu qui englobe une immense disparité de styles, d’histoires, de concepts, qui voient le jour depuis que ces ouvrages existent, car le livre fait par un artiste est au croisement entre l’univers du livre et celui des arts visuels. Cependant quoi de plus dissemblable qu’un ouvrage d’Edward Ruscha, tel que Twentysix Gasoline Stations et un autre d’Anselm Kiefer, Les Reines de France. Le premier est un tirage en offset, le second, un exemplaire unique. Ce sont pourtant deux livres d’artiste. Entre ces deux livres, il existe tout aussi bien des livres de deux pages, des ouvrages de vingt feuillets en sérigraphie, des ouvrages avec des textes, des ouvrages sans texte, etc. Les interventions du colloque, complémentaires ou parfois contradictoires, montrent le foisonnement esthétique, théorique, développé autour des artistes, quand ils se mettent à s’occuper de ce petit volume rectangulaire d’aspect anodin que l’on trouve le plus souvent sur les tables des librairies : le livre. Ce colloque met aussi en évidence la portée littéraire, artistique théorique de cette famille de livres, grâce à des spécialistes aux compétences variées : artistes, éditeurs, responsables de collections spécialisées, historiens et philosophes.

×