19358

Quatre éditeurs. Imschoot, uitgevers – mfc-Michèle Didier – Yellow Now – Yves Gevaert

Des autobiographies dessinées relatant l’aventure d’une maison ou d’une revue du 9e Art (Futuropolis, Métal Hurlant) aux ouvrages étudiant les visages encore hypothétiques de la chaîne du livre à l’heure des éditeurs et libraires en ligne, on ne compte plus les titres consacrés au monde de l’édition. Par delà tout effet de mode, on y verra le signe que la pratique est suffisamment riche et adulte pour être élevée au rang de patrimoine. Mais le signe d’une angoisse également, de perdre ce qui a fait date, contemplé dès lors avec une certaine nostalgie. L’ouvrage-catalogue édité par le Musée royal de Mariemont ne déroge pas à la règle et vient se greffer par la même occasion sur une autre «promotion» de l’édition : son entrée au musée. Tandis que l’on célèbre les éditions du Seuil au Centre Pompidou, ce sont, pris aux quatre coins de la Belgique, quatre éditeurs que Mariemont vient de mettre à l’honneur dans une exposition : Imschoot, uitgevers (Gent), mfc-michèle didier (Bruxelles), Yellow Now (Liège) et Yves Gevaert (Bruxelles). «Livres d’artistes», la production de ces maisons se prête assurément mieux que d’autres à la contemplation. Mais en soulignant également des livres dédiés à l’art contemporain, ce sont bien avant tout des trajectoires éditoriales que le Musée consacre ici. Prolongement papier de l’événement, qui parlera aussi bien à ses visiteurs qu’à ceux qui n’auraient pas eu le temps de s’y rendre, 4 éditeurs fait à la fois office de carte d’identité à entrées multiples et de petit panorama de l’édition artiste en Belgique. Au total, quatre catalogues descriptifs bien documentés et illustrés, trois entretiens menés par Pierre-Jean Foulon et François Mairesse, une présentation d’Yves Gevaert par Yves Gevaert, un avant-propos d’A. A. Bronson, directeur éclairé de la librairie Printed Malter, Inc., à Manhattan («Ceci n’est pas un livre d’artiste») et une rétrospective fort éclairante des initiatives du Musée de Mariemont, depuis ses débuts, dans le domaine du livre — et plus spécifiquement depuis les années 1980. Surface située aux extrêmes lisières du marché éditorial, le secteur du livre d’artiste se déploie ici dans toute sa complexité. On découvre avec intérêt les réflexions de Dirk Imschoot sur l’internationalisme de l’édition artiste, ou sur les rapports entre tirage ultralimité et accès démocratique à l’art. On suit pas à pas le «challenge» de Michèle Didier d’éditer l’oeuvre d’On Kawara. On approfondit avec Guy Jungblut, par delà le cinéma, les multiples facettes de Yellow Now en mettant notamment l’accent sur la diffusion. On considère un peu mieux, quoique brièvement, le passage d’Yves Gevaert de l’édition à tirage limité aux essais. Jamais redondant, 4 éditeurs apporte une vision nuancée de l’édition de livres d’artistes, fidèle à la variété de ses représentants. Un monde prototypique où chaque livre, peut-être plus que partout ailleurs, pourrait bien être le dernier.

Text: Mairesse François, Foulon Pierre-Jean. pp. 182; paperback. Publisher: Musée Royal de Mariemont, Morlanwelz, 2007.

ISBN: 9782930469089| 2930469080

Product Description

Des autobiographies dessinées relatant l’aventure d’une maison ou d’une revue du 9e Art (Futuropolis, Métal Hurlant) aux ouvrages étudiant les visages encore hypothétiques de la chaîne du livre à l’heure des éditeurs et libraires en ligne, on ne compte plus les titres consacrés au monde de l’édition. Par delà tout effet de mode, on y verra le signe que la pratique est suffisamment riche et adulte pour être élevée au rang de patrimoine. Mais le signe d’une angoisse également, de perdre ce qui a fait date, contemplé dès lors avec une certaine nostalgie. L’ouvrage-catalogue édité par le Musée royal de Mariemont ne déroge pas à la règle et vient se greffer par la même occasion sur une autre «promotion» de l’édition : son entrée au musée. Tandis que l’on célèbre les éditions du Seuil au Centre Pompidou, ce sont, pris aux quatre coins de la Belgique, quatre éditeurs que Mariemont vient de mettre à l’honneur dans une exposition : Imschoot, uitgevers (Gent), mfc-michèle didier (Bruxelles), Yellow Now (Liège) et Yves Gevaert (Bruxelles). «Livres d’artistes», la production de ces maisons se prête assurément mieux que d’autres à la contemplation. Mais en soulignant également des livres dédiés à l’art contemporain, ce sont bien avant tout des trajectoires éditoriales que le Musée consacre ici. Prolongement papier de l’événement, qui parlera aussi bien à ses visiteurs qu’à ceux qui n’auraient pas eu le temps de s’y rendre, 4 éditeurs fait à la fois office de carte d’identité à entrées multiples et de petit panorama de l’édition artiste en Belgique. Au total, quatre catalogues descriptifs bien documentés et illustrés, trois entretiens menés par Pierre-Jean Foulon et François Mairesse, une présentation d’Yves Gevaert par Yves Gevaert, un avant-propos d’A. A. Bronson, directeur éclairé de la librairie Printed Malter, Inc., à Manhattan («Ceci n’est pas un livre d’artiste») et une rétrospective fort éclairante des initiatives du Musée de Mariemont, depuis ses débuts, dans le domaine du livre — et plus spécifiquement depuis les années 1980. Surface située aux extrêmes lisières du marché éditorial, le secteur du livre d’artiste se déploie ici dans toute sa complexité. On découvre avec intérêt les réflexions de Dirk Imschoot sur l’internationalisme de l’édition artiste, ou sur les rapports entre tirage ultralimité et accès démocratique à l’art. On suit pas à pas le «challenge» de Michèle Didier d’éditer l’oeuvre d’On Kawara. On approfondit avec Guy Jungblut, par delà le cinéma, les multiples facettes de Yellow Now en mettant notamment l’accent sur la diffusion. On considère un peu mieux, quoique brièvement, le passage d’Yves Gevaert de l’édition à tirage limité aux essais. Jamais redondant, 4 éditeurs apporte une vision nuancée de l’édition de livres d’artistes, fidèle à la variété de ses représentants. Un monde prototypique où chaque livre, peut-être plus que partout ailleurs, pourrait bien être le dernier.