Sophie Calle. Elle s’est appelée successivement Rachel, Monique, Szyndler, Calle, Pagliero, Gonthier, Sindler. Ma mère aimait qu’on parle d’elle.

« Elle s’est appelée successivement Rachel, Monique, Szyndler, Calle, Pagliero, Gonthier, Sindler. Ma mère aimait qu’on parle d’elle. Sa vie n’apparaît pas dans mon travail. Ça l’agaçait. Quand j’ai posé ma caméra au pied du lit dans lequel elle agonisait, parce que je craignais qu’elle n’expire en mon absence, alors que je voulais être là, entendre son dernier mot, elle s’est exclamée : “Enfin”. »Sophie Calle raconte Monique à travers des extraits de carnets intimes et de photographies issues d’albums de famille et présente son installation créée au Palais de Tokyo en hommage à sa mère décédée en 2007. Mais ce livre est avant tout un véritable objet conçu avec l’artiste. Le texte de la couverture est brodé pour en faire un objet précieux et l’ensemble des textes liés à l’installation sont gaufrés afin de retrouver la matière de certaines œuvres de Sophie Calle.Il s’agit d’un ouvrage très personnel et émouvant et en même temps d’une réflexion sur la mort qui touche chacun d’entre nous.

cm 17×24; pp. 204; 102 COL; hardcover. Publisher: Éditions Xavier Barral, Paris, 2012.

ISBN: 9782915173789| 2915173788

ID: 16641

Product Description

« Elle s’est appelée successivement Rachel, Monique, Szyndler, Calle, Pagliero, Gonthier, Sindler. Ma mère aimait qu’on parle d’elle. Sa vie n’apparaît pas dans mon travail. Ça l’agaçait. Quand j’ai posé ma caméra au pied du lit dans lequel elle agonisait, parce que je craignais qu’elle n’expire en mon absence, alors que je voulais être là, entendre son dernier mot, elle s’est exclamée : “Enfin”. »Sophie Calle raconte Monique à travers des extraits de carnets intimes et de photographies issues d’albums de famille et présente son installation créée au Palais de Tokyo en hommage à sa mère décédée en 2007. Mais ce livre est avant tout un véritable objet conçu avec l’artiste. Le texte de la couverture est brodé pour en faire un objet précieux et l’ensemble des textes liés à l’installation sont gaufrés afin de retrouver la matière de certaines œuvres de Sophie Calle.Il s’agit d’un ouvrage très personnel et émouvant et en même temps d’une réflexion sur la mort qui touche chacun d’entre nous.

×